Gwendoline Hancke
Accueil du site > Publications > L’hérésie en héritage

L’hérésie en héritage

Familles de la noblesse occitane dans l’Histoire, du XIIe au début du XIVe siècle : un destin commun

vendredi 2 décembre 2011

Après « Femmes en Languedoc », où elle dépeint la vie quotidienne des femmes nobles entre catharisme et catholicisime, Gwendoline Hancke nous invite ici à poursuivre ce parcours, cette fois en nous intéressant au destin de grandes familles de la noblesse peuplant les villages fortifiés languedociens du XIIe au début du XIVe siècle. De par sa situations sociale et pour des raisons profondément religieuses, cette noblesse joue en effet un rôle prépondérant dans l’implantation de l’hérésie : jusqu’au milieu du XIIIe siècle, les seigneurs, châtelains et chevaliers, restent les principaux protecteurs des hérétiques, et de nombreux membres de leurs familles, notamment des femmes, font partie du clergé cathare.

Retracer et superposer des destins de familles nobles durant cette période permet de voir l’Histoire sous un nouvel angle, pour ainsi dire de l’intérieur.

Laurac, Châteauverdun, Rabat, d’autres encore, autant de noms qui sonnent haut et fort, ceux des châteaux et des familles qui les possédaient : familles qui se transmirent l’hérésie comme on le fait d’un héritage précieux, jusqu’à affronter le pape, le roi et l’Inquisition, jusqu’à, pour certains d’entre elles, tout perdre.

Broché - 448 p. - novembre 2006 - La Louve éditions - 24 euros.

ISBN : 2-916488-08-1

http://www.lalouve-editions.fr/L-HE...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0